De l'histoire aux valeurs

Dans le cadre d’une collaboration des départements de sciences sociales des écoles lasaliennes, les élèves et les professeurs du lycée Saint-Joseph nous ont rejoints pour participer au projet « De la conscience historique à la conscience des valeurs » qui se proposait d’interroger les liens entre les évolutions historiques et la construction des valeurs.

Pour ce faire, le projet s’est construit autour de trois grands axes : les valeurs promues par la philosophie lasalienne, les valeurs liées à un lieu et enfin la valeur créée par la pratique de la collection.

Dans son discours d’ouverture, notre directeur, M. Jean-Michel Ducrot, a rappelé l’étymologie du terme “valeur”, la mission de l’école dans la transmission de celle-ci ainsi que les valeurs portées par la conception lasalienne de l’éducation. C’est un monde construit sur ces valeurs qu’il a appelé de ses voeux.    

A l’occasion des 300 ans de la mort de notre fondateur, J.B de La Salle, notre élève de 10ème C E. Kara a fait une présentation historique de son oeuvre pour rappeler le système de valeurs qu’il a créé.

Lors de la deuxième session, la discussion a porté sur le rôle de l’appartenance à un lieu dans la construction des valeurs. Après avoir regardé un documentaire sur le yalı Hekimbaşı Salih Efendi, nous avons écouté des « gens qui sortent du lot » (selon l’expression de nos élèves responsables du projet K.Usta et E.Günalp) : Süveyda Birışık et Zerhan Gökpınar nous ont parlé des difficultés rencontrées lors de l’accident et de la reconstruction du yalı mais aussi de la conscience historique et du sacrifice de tous ces gens qui se sont battus pour conserver les valeurs portées par la culture des yalı.

Nous les remercions d’avoir partager avec nous ces valeurs de conscience, de respect, de fidélité, d’appartenance et de responsabilité.

La dernière session portait sur le lien entre histoire et valeurs à l’aune de l’activité des collectionneurs. Grâce à l’agréable présentation de Mert Sandalcı, nous avons embarqué pour un voyage dans le temps à travers sa collection de carte postale sur la diversité des musiques ottomanes. Nous avons ainsi mieux compris comment l’impact des collectionneurs dans la fabrication de la valeur historique.