Jetons L’ancre Dans le Port du Levant Avec Saadet Özen

Pédagogique Éducation Jetons L’ancre Dans le Port du Levant Avec Saadet Özen

Vendredi 23 octobre, Saadet Özen, traductrice d’Amin Maalouf, a fait une intervention en ligne avec les élèves de 9ème sur le roman “Les Echelles du Levant”, qu’ils avaient au programme. La rencontre virtuelle s’est déroulée sous la forme d’une discussion au cours de laquelle Mme Saadet a pu expliquer toutes les étapes qui avait mené à la traduction. « C’est d’abord la maison d’édition qui m’a contactée pour que je traduise ce roman. J’ai adoré traduire ce livre », a-t-elle confié.    

« Est-ce que vous vous êtes identifiée au personnage du journaliste qui essaie de garder un témoignage historique des révoltes ? », ont demandé les élèves. « Quand je traduis, je garde de la distance avec le récit. Je n’ai pas le même rapport quand je traduis et quand je lis un roman. C’est très différent. Je m’attarde davantage sur le sens des concepts. Et puis, quand j’ai fini de traduire, je ne l’envoie pas immédiatement à la maison d’édition. Je relis la traduction à haute voix pour m’assurer que la langue est fluide et modifier quelques formulations si nécessaire », a-t-elle expliqué.  

La suite de la conversation s’est poursuivie sur des détails plus techniques de la traduction. Les élèves se sont demandés s’il était possible de traduire des expressions du français.  «La traduction est un processus de création. Il faut avoir un très bon turc et recréer du sens dans la langue cible », a-t-elle répondu. 

« L’humanité a vécu des traumatismes terribles au 20ème siècle. Ce roman parle des guerres qui ont eu lieu et nous les présente sans détours. Cela nous touche au plus profond de nous-mêmes. C’est un grand roman de la littérature mondiale qui viendra enrichir les récits disponibles en turc. Nous avons besoin d’histoires qui nous interrogent et ce roman le fait à merveille. » a-t-elle poursuivi.

L’heure consacrée à cette rencontre est passée si vite que nous sommes restés sur notre faim. Nous serons ravis de réorganiser une rencontre dès que les conditions sanitaires permettront à nouveau l’enseignement en présentiel. Nos élèves de 9ème ont désormais un regard neuf sur ce beau roman du Levant.