10 novembre : Cérémonie de commémoration pour Atatürk

Actualités et Activités Cérémonies 10 novembre : Cérémonie de commémoration pour Atatürk

Nous avons organisé une cérémonie de commémoration à l’occasion du 82ème anniversaire de la disparition du grand leader Mustafa Kemal Atatürk, homme politique visionnaire, pionnier, qui a travaillé sans relâche à la réalisation de ses idéaux politiques. 

La cérémonie s’est déroulée entre 9.00 et 9.20, heure de sa mort. Nous avons décoré son buste d’une couronne de fleurs, avons observé une minute de silence et avons entonné l’hymne national.  

Notre professeure d’Histoire, Nevin Gümüş, a fait un discours au cours duquel elle a rappelé la valeur de son lègue : 

« Les idées et les réalisations de Mustafa Kemal ne cesseront de nous guider dans l’obscurité. ‘Il n’est pas nécessaire que je sois à vos côtés pour être avec vous. Si vous comprenez mes idées et que vous ressentez les mêmes émotions, alors c’est amplement suffisant’ avait-il dit. N’oublions jamais ce qu’il a fait pour notre nation et pour son avenir. Ce n’était pas seulement un grand chef militaire : il était aussi écrivain, intellectuel, féru d’histoire et de littérature, et un merveilleux enseignant. La date du 10 novembre doit rester une journée de commémoration pour comprendre et se souvenir de ce que nous a légué ce grand homme. Notre reconnaissance est infinie, et si nous voulons réellement faire honneur à son héritage, c’est le moment de suivre sa trace. »

« Atatürk est toujours vivant, il est parmi nous. Je le croise chaque jour, quand j’aperçois cette petite fille se diriger, d’un pas assuré, vers le portail de l’école. Je le vois tous les jours, quand j’entre dans la cour du lycée. Son image est diffusée partout, il est toujours avec nous. Oui, Atatürk est là à chaque élection, quand ma mère glisse son bulletin de vote dans l’urne. Certains disent qu’il nous a quittés il y a longtemps, mais pour moi, il n’a jamais été aussi présent », a déclaré à son tour un de nos élèves de 11ème, en un discours poignant. 

« Mon corps se mêlera un jour à la terre, mais la république de Turquie sera éternelle », disait Mustafa Kemal. 

La cérémonie s’est achevée sur une lecture des poèmes des élèves de 11ème.